36
Par Wyrdein - / mardi 20 septembre 2016 13:11 / France - Montpellier
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  saignelili  |  0

Bah je vois pas le problème, ça me paraît logique non ? :')

Répondre
  Wyrdein  |  0

Raté ! Hépato Gastro, le patient en question est un peu confus, il fait une encéphalopathie. On a passé la matinée à lui courir après dans tout le service avant que les médecins ne daignent lui prescrire une contention ^^' Mais on peut avoir des cas similaires en gériatrie ou en psy je pense :p

Répondre
  Julaglue  |  0

Donc pour éviter qu'il "bouge" trop, vous l'attachez en faite ? Donc pour combler le manque de temps pour faire de la surveillance parce que ce patient est un peu confus et qu'il peut se lèver, changer de service, aller dehors etc, il est attacher et donc ne peut ni boire ni se gratter le bout du nez ? Pauvre façon de traiter les gens... ( pas taper, je suis aide soignante ;) )

Répondre
  Thumeu  |  0

Si seulement les moyens à disposition et la volonté des soignants étaient égaux nous n'en arriverions pas à la situation de "crise" que traverse actuellement le paramédical (cette fameuse grève). Quant à la contention, j'imagine qu'il s'agit de la ventrale qui n'empêche pas le patient d'utiliser ses bras. Il peut donc toujours boire, manger, ou se gratter le bout du nez... Même s'il est difficilement concevable de garder une personne plus ou moins autonome alitée, il en va parfois

Répondre
  sanndy  |  0

je n'aurais pas dit mieux. C'est facile de critiquer alors que la contention est malheureusement la dernière solution pour éviter qu'un patient ne se fasse du mal à soi même. Et ce n'est jamais par plaisir que l'on fait ça. PS j'ai été aide soignant et maintenant infirmier.

Répondre
  Wyrdein  |  0

Je ne parlais naturellement pas de menottes accrochées au lit. je comprends ton point de vue, et il est honorable ! Le fait est que, étant aide soignante, tu dois le savoir, les patients dans cet état de confusion peuvent devenir violents parfois, volontairement ou non. Vu le gabarit de ce monsieur, le fait que si il devenait vraiment réfractaire aux soin on aurait du mal à le maîtriser pour le ramener dans sa chambre, et effectivement malheureusement le fait qu'on avait pas le temps de prendre

Similaires
Chargement…